Rechercher

Mais qui est donc Alfred Teves?


Alfred Teves est tout simplement le fondateur de la marque à succès ATE.



Voici leur histoire:


1906

Alfred Teves fonde sa société de représentation générale pour les accessoires automobiles. Il présente ses produits au Salon IAA à Francfort.

1909

Teves fonde, en collaboration avec l’ingénieur Matthäus Braun, la « Mitteldeutsche Kühlerfabrik » (usine de radiateurs d’Allemagne centrale). Elle compte parmi ses nouveaux clients Audi, Wanderer, Hansa et d’autres grands constructeurs de l’époque.

1911

Naissance de l’usine de construction mécanique et de garniture Alfred Teves. Après la Première Guerre mondiale, les pièces fabriquées en interne jouent un rôle croissant. Avec ses segments de piston et ses systèmes de freinage de haute qualité, l’entreprise s’impose sur le marché des équipementiers automobiles.

1921

Le nom de marque ATE remplace l’ancien logo formé d’un segment de piston, d’un poing et d’un marteau. Les emballages bleus s’imposent dans les garages et les entreprises et deviennent synonymes de qualité exceptionnelle.

1926

L’Adler Standard est la première voiture du continent à rouler avec un système de freinage hydraulique, le frein Lockheed ATE. ATE renforce sa position sur le marché grâce au développement d’innovations techniques et à un procédé de coulée révolutionnaire.

1934

Auto-Union et Daimler-Benz installent sur leurs voitures de course de 750 kg des systèmes de freinage ATE optimisés par Teves pour le sport automobile.

1937

Lancement du maître-cylindre tandem ATE pour véhicules particuliers, poids lourds et autocars.

Bernd Rosemeyer et Manfred von Brauchitsch décrochent les premières places au Grand Prix d'Angleterre au volant de leurs voitures de course équipées de freins ATE.

1939

La fabrication de chemises de cylindres et de cylindres à ailettes par coulée centrifuge débute dans l'usine de Francfort-sur-le-Main.

1948

Après la destruction de la quasi totalité de l'usine principale de Francfort et d'autres locaux au cours de la Seconde Guerre mondiale, l'entreprise retrouve en 1948 sa taille initiale avec 3 500 employés. Une nouvelle usine, à Gifhorn, souligne la volonté de la société de concentrer ses activités sur la conception de systèmes de freinage hydrauliques.

1952

Teves identifie très tôt la supériorité technique du frein à disque par rapport au frein à tambour : les travaux de mise au point commencent dès 1952 à Francfort.

1954

Les servofreins à pompe de circulation ATE signent la première utilisation de servofreins hydrauliques dans la course automobile à bord des légendaires « Flèches d’Argent » de Mercedes-Benz.

1958

ATE obtient un brevet pour le principe de construction du « déport au sol négatif », qui garantit une plus grande stabilité de trajectoire au freinage. La même année, ATE commence la production en série de disques de frein en Allemagne.

1960

ATE débute, dans son usine de Francfort, la fabrication de disques de frein sous licence Dunlop.

La Ford 17M, surnommée « baignoire », a connu un immense succès dans les années 1960. Elle a été livrée avec des disques de frein Dunlop ATE moyennant un supplément de 150 DM.

1972

L'usine Teves de Rheinböllen fournit des freins à étriers fixes à quatre pistons ATE hautes performances pour la Ferrari 365 GTB – homologuée pour la route - ainsi que pour la Porsche 911 S.

Un développement interne réussi : le premier servofrein entièrement conçu par la société. Le dispositif d’assistance au freinage à dépression ATE T52 est fabriqué en série à partir de 1972 et atteint des chiffres de production impressionnants.

1977

Pionnier par principe : Teves est l’un des premiers fournisseurs à ouvrir des usines en Amérique du Nord pour ses clients. Dès la première année, l'usine de Culpeper, en Virginie, fabrique des freins à disque à étrier flottant et des servofreins à dépression pour Ford et Volkswagen.

1979

Les freins à disque à étrier flottant ATE font leur entrée dans le monde des GT sportives et sont montés sur la BMW M1 Groupe 4.

1980

L'ABS MK II, le premier système antiblocage de Teves.

La philosophie d’ATE pour ce produit : des systèmes de sécurité accessibles pour accroître la sécurité individuelle et générale sur les routes.

1984

Lancement en série du premier ABS intégré au monde : l'ABS MK II ATE est installé sur les véhicules de Ford USA et Ford Europe et se vendra à 250 000 exemplaires au cours des deux années suivantes.

1996

Un nouveau disque de frein révolutionne le marché : le PowerDisc qui réduit la décoloration des freins, et offre une durée de vie nettement supérieure grâce à une usure régulière, sans rayures. Il est présenté pour la première fois au Salon Automechanika de 1996.

1998

Vente de la branche châssis et freinage du groupe ITT Industrie à Continental AG. Naissance de Continental Teves AG & Co. oHG. Cette évolution du groupe Continental permet de renforcer la recherche et le développement et de conquérir de nouveaux marchés.

2002

Présentation de l'ESP® II : le premier ESP® avec contrôle de trajectoire actif ouvre de nouveaux horizons en matière de dynamique et de stabilité de conduite.

2005

Lancement du liquide de frein ATE SL.6, d’une fluidité exceptionnelle, est parfaitement adapté au circuit hydraulique des systèmes de freinage électroniques comme l’ABS et l’ESP®.

La technologie Continental pour transmissions hybrides passe haut la main l’« épreuve du feu » avec GMC Silverado.

2006

La nouvelle génération de l’étrier FNR, le 2FNR-VEVO, arrive sur le marché.

2010

Les plaquettes de frein innovantes Ceramic ATE réduisant l’émission de poussière sont présentées au public, tout comme le programme ATE Classic.

2016

A l’occasion Automechanika 2016 , ATE lance le premier disque de frein Mercedes destiné aux Classes C et E pour le marché de la rechange automobile.

Une histoire sans fin

La success story d'ATE est loin d’être terminée : en ne cessant d'innover, nous sommes et resterons des pionniers !


Source : https://www.ate-freinage.fr/lentreprise/ate-history/